Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /home/customer/www/agriculture.gouv.ht/public_html/view/01/ecrire/inc/utils.php on line 119
Ministère de l’Agriculture - L’identification des élevages, une priorité pour le MARNDR
Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
AgriExt
Unité de Protection Sanitaire
Projet Territoires Productifs Résilients
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > L’identification des élevages, une priorité pour le MARNDR

L’identification des élevages, une priorité pour le MARNDR

Lancement ce lundi 7 juillet 2014 à la salle de conférence du ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement rural , le programme d’identification des élevages en présence du Ministre de L’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural L’ING/AGR Thomas JACQUES, du Secrétaire d’Etat à la production animale Dr Michel CHANCY, du Directeur Général dudit Ministère L’ING.AGR Pierre Guy LAFONTANT, des CASECs, ASECs et des éleveurs.

Le Secrétaire d’Etat à la production animale Dr. Michel Chancy qui est aussi le responsable de ce programme a affirmé d’entrée de jeu que la protection des élevages revêt d’une importance capitale pour le pays. A en croire ses propos, l’élevage représente plus de 40% des revenus des agriculteurs. Le Secrétaire d’Etat précise à titre d’information que le bœuf, est l’animal qui rapporte le plus aux agriculteurs selon une étude réalisée sur le terrain. Plus de six cent mille familles dépendent de cet élevage.
A lui seul, le bœuf permet à l’Etat haïtien de générer plus d’un million trois cent mille (1.300 000) gourdes par an. Voilà ce qui justifie cette démarche du Ministère de l’Agriculture visant à identifier les animaux dans tout le pays a conclu le Secrétaire d’Etat à la production animale.
Pour sa part le Ministre de l’Agriculture L’ing. Agr. Thomas JACQUES s’est dit réjouit d’une telle initiative qui selon lui va apporter de l’argent dans le budget du pays, c’est pour cette raison que a consenti un tel investissement. Plus loin, le ministre JACQUES affirme que ce gouvernement veut définitivement résoudre le problème de traçabilité afin de s’assurer d’une bonne qualité des produits carnés du pays en terre étrangère.
Il est à noter que ce programme d’identification des bœufs a déjà débuté dans les départements du Nord, du Nord-est, du Plateau central et de l’Ouest toujours selon les responsables.