Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /home/customer/www/agriculture.gouv.ht/public_html/view/01/ecrire/inc/utils.php on line 119
Ministère de l’Agriculture - Le MARNDR forme la jeunesse
Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
AgriExt
Unité de Protection Sanitaire
Projet Territoires Productifs Résilients
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > Le MARNDR forme la jeunesse

Le MARNDR forme la jeunesse

Le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) a organisé un camp Agriculture Jeunesse-Été 2014 à l’Arcahaie du 20 au 23 août 2014. Plus de mille cinq cents jeunes venus des dix départements géographiques du pays ont participé à cette activité. Le MARNDR a bénéficié de l’appui de plusieurs autres institutions publiques dont le Ministère de la Jeunesse, des Sports et à l’Action Civique, le Ministère de l’Environnement, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales à travers la Direction de la Protection Civile pour l’organisation de ce grand événement. L’objectif était de sensibiliser les jeunes sur les questions de l’agriculture, de l’environnement et de l’entreprenariat. Par cette activité le Ministère voulait porter les jeunes à adopter un comportement citoyen et responsable face aux grands défis agricoles, environnementaux et de changements climatiques. Le civisme a occupé une place de choix à ces assises. Plusieurs dignitaires de l’État ont participé à la cérémonie de lancement de cette première édition de camp d’été d’Agriculture. Les deux tentes géantes, dressées pour l’occasion, étaient bondées de jeunes en liesse. Ont été entonnés des chants invitant à l’action et au patriotisme. Par cet évènement, les autorités ont voulu inciter ces jeunes à réfléchir sur les problèmes cruciaux du pays. Dans son discours de bienvenue, le Président du Conseil communal de l’Arcahaie, Gérald Larochelle, a enjoint les jeunes à aimer le pays et à se dévouer à son service. C’est aussi un espace pour les jeunes venus des différents coins du pays de se connaître et de se familiariser. Ce fut une occasion pour les jeunes qui ne s’adonnent pas à l’agriculture de comprendre la situation des agriculteurs.

Plusieurs ateliers de travail sur des thèmes variés comme l’entreprenariat agricole, la pisciculture ont été réalisés. De jeunes entrepreneurs ont partagé leurs expériences avec les jeunes. Le Ministre de l’Agriculture, Thomas JACQUES, a rappelé aux participants qu’ils ont un devoir envers le pays. Il croit que le Ministère qu’il dirige a besoin de la jeunesse afin d’emprunter la voie d’une autre forme d’agriculture, d’une agriculture moderne. Pour ce faire, poursuit le Ministre, l’agriculture doit être perçue comme étant une profession à part entière. L’apport de la jeunesse a été sollicité à cet effet. « Tout le pays devrait pouvoir se nourrir à partir de l’agriculture », a déclaré l’agronome Jacques. Le pays n’a plus de temps à perdre. Fini le temps de la gérontocratie ! Thomas Jacques a tenu un discours de charme à la Jeunesse. « Il n’y a pas que les paysans dans l’agriculture », a insisté le titulaire de Damien. On peut, dit-il, investir dans l’agriculture. Aussi, a-t-il poursuivi, sans la contribution effective des jeunes, l’agriculture du pays ne pourra pas se redresser malgré les multiples efforts consentis par les autorités établies. Plus que Jamais, ce secteur d’activité se place parmi les plus grands pourvoyeurs d’emplois du pays.

Pour le Ministre, « nous devons avoir une jeunesse responsable qui soit en mesure de travailler pour un renforcement effectif du secteur agricole, elle doit pouvoir apprendre à produire pour répondre aux besoins du pays.La production agricole est un outil d’indépendance économique », a conclu Thomas Jacques. Ainsi, la jeunesse a le devoir de produire pour sa survie et pour son épanouissement.

Le chef du cabinet du Premier ministre, M. Carl Jean Louis, a abondé dans le même sens. Il considère la jeunesse comme étant le porte-flambeau de la nation. Le pays, dit-il possède un grand potentiel, celui de la jeunesse. Le gouvernement pour lequel il travaille, affirme-t-il, ne cessera jamais de faire la promotion de l’entreprenariat jeune. Des fonds sont prévus dans le nouveau budget afin de promouvoir et d’encourager l’esprit d’initiative chez les jeunes.