Warning: Parameter 1 to f_queue() expected to be a reference, value given in /home/customer/www/agriculture.gouv.ht/public_html/view/01/ecrire/inc/utils.php on line 119
Ministère de l’Agriculture - RÉPONSE AUX PLANTEURS DE MANIOC VICTIMES D’UNE INVASION DE CHENILLES DÉVASTATRICES
Unipaj Twitter Youtube Sit la an kreyòl
Logo du MARNDR Sib
AgriExt
Unité de Protection Sanitaire
Projet Territoires Productifs Résilients
Ouragan Matthew
Suivi des Investissements Publics
Promotion des Investissements
Appui institutionel
Filières de Production
Infrastructures rurales
Chantiers du MARNDR
Politique Agricole
secteur agricole
Accueil > Actualités > RÉPONSE AUX PLANTEURS DE MANIOC VICTIMES D’UNE INVASION DE CHENILLES (...)

RÉPONSE AUX PLANTEURS DE MANIOC VICTIMES D’UNE INVASION DE CHENILLES DÉVASTATRICES

Mercredi 12 novembre 2014, une délégation du MARNDR, conduite par l’Ingénieur Agronome Arnoux SÉVERIN, Directeur Départemental Agricole de l’Ouest, s’est rendue à la plaine de l’Arcahaie en vue d’assister les agriculteurs de la zone confrontés à un phénomène très nuisible ; savoir l’infestation de leurs plantations de manioc par une multitude de chenilles dévastatrices.
Cette visite d’accompagnement fait suite à une première qui a eu lieu le 28 octobre 2014 conduite par des spécialistes de la Direction de la Protection des Végétaux du Ministère. Ils ont eu à diagnostiquer l’infestation et formulé des propositions de solutions. Cette deuxième tournée rentre dans la droite ligne des solutions proposées par les spécialistes.
En effet de hautes tiges de manioc effeuillées presqu’à la cime, offrent à la délégation le spectacle de Chenilles à peine visibles, tant elles se confondent avec la nature. Elles sont vertes pour la plupart. Grandes ou petites, elles dévorent sans répit les feuilles qui tout naturellement constituent le laboratoire des plantes à partir de la photosynthèse, garante du développement normal des tubercules.
D’entrée de jeu, il y a eu une rencontre entre les membres de la délégation, les représentants des planteurs réunis au sein d’une organisation dénommée AIPA (Association des Irrigants de la Plaine de l’Arcahaie), le président de la fédération des CASECs d’Haïti, Monsieur Paul ANDRÉ, en présence de la presse parlée, écrite et télévisée.
Suite aux prises de parole de Elick GUERRIER, président de la AIPA, et le premier membre du CASEC, d’autres agriculteurs ont fait des témoignages assez éloquents sur les dégâts enregistrés dans les parcelles. Notons que le manioc représente 45% du volume des racines et tubercules produits dans le pays, soit 350mille TM. Selon un agriculteur de la zone, l état a intérêt à promouvoir et protéger cette production compte tenu de son importance dans l’amélioration de la sécurité alimentaire.
Sous la même lancée, le Directeur Départemental Agricole de l’Ouest, l’ Ing Agr Arnoux Severin a procédé à la remise de quatre vingts (80) pulvérisateurs accompagnés de 400 sachets d’insecticides et des équipements de protection. Le lot d’équipements, sera géré par l’AIPA qui couvre les superficies irriguées de la plaine des Matheux où sévit la catastrophe. Ils devront permettre en termes de traitement et de prévention, intervenir sur 400 ha de manioc infesté.
L’Agronome Jakson Donis qui faisait partie de la délégation a expliqué en profondeur le phénomène, le mode d’utilisation des pompes et les mesures à prendre en matière de prévention.
Enfin, la démarche visant l’enraiement de l’infestation atteste deux faits importants qu’il faut signaler, premièrement l’acharnement du MARNDR à approfondir davantage les connaissances sur l’infestation, deuxièmement, son souci d’impliquer les communautés locales dans la recherche des solutions pertinentes.